Nouvelles toiles

printemps 2021

un monde inexploré

huile, collages et papier feuille de mûrier sur toile,
100 x 100 cm

Les appliqués s’imbriquent, se densifient en camaïeux de beige, marron, brun, rehaussés parfois de rubans. Toutes matières naturelles pour un monde végétal et même animal.

2 900 euros

humeur indexée

sur la couleur du ciel

huile sur toile (technique de la peinture à la colle)
116 x 73 cm

Tout en conservant la structure horizontale, c’est une compétition pour aller vers la lumière (un blanc ombré de bleu et de vert), un espace clair agressé par la progression de couleurs très intenses – chaque œuvre en fait est une aventure, mais sera surtout habitée par celui qui la regarde.

1 900 euros

résistance à la norme

huile et peinture à la cire sur toile, 100 x 100 cm

Créer un dialogue de profondeurs inégales par la violence et l’épaisseur de la peinture à la cire sur des aplats sombres de peinture à l’huile – et poursuivre vers une évasion lumineuse et blanche.

2 500 euros

perpétuel mouvement

huile sur toile (technique de la peinture à la colle)
100 x 100 cm

Rester intuitif et méthodique à la fois, fondre les surfaces verticales les unes dans les autres en les brossant rapidement avec un pinceau léger. La peinture doit être comme soufflée sur la toile – transparence et luminosité intérieure sont renforcées par une bande médiane sombre et compacte.

2 600 euros

tout est relatif, absolument

huile sur toile, diamètre 100 cm

Le cirque d’art de la vie, ni perturbé, ni pollué. Tout est à espérer et même plus encore dans la lumière et le rapport à l’espace.

2 900 euros

le meilleur moment

huile, quartz et collages sur toile, 81 x 116 cm

La lancinante interrogation existentielle se traduit dans le végétal : un arbre/réponse – et un banc écarlate pour s’y reposer.

2 500 euros

ce jour-là

huile, collage et quartz sur toile, 100 x 100 cm

Tout converge vers l’atelier, un assemblage de démesure et de calme – sachant que chaque toile est une aventure et des obstacles successifs à franchir.

2 500 euros

la faim du jour

huile et collages sur toile, 106 x 106 cm encadrée

Contrastes architecturaux ressentis et non raisonnés : privilégier la lumière comme une nécessité intérieure.

2 700 euros

un lieu où prospérer

huile, peinture à la cire et collages sur toile,
100 x 100 cm

Cartons collés et agencés au plus près de la réalité du tracteur afin qu’il fonce entre ciel et verdure.

2 900 euros

rivière interrompue

huile, papier feuille de mûrier et quartz sur toile,
30 x 70 cm

La texture, les différences de matières, une palette limitée, pour un paysage horizontal et l’éclosion d’un rêve optimiste.

1 800 euros

chromo

huile, peinture à la cire et parcelles de mica sur toile, 100 x 100 cm

Proche de la nature, englouti et résistant difficilement à son emprise exotique, ce tracteur vert et rouillé sera bientôt réparé et poursuivra son travail.

2 900 euros

le pré

huile et collages sur toile, 70 x 100 cm

La vision d’un terrain en profondeur par accumulation et stratification papiers multiples, comme une partition végétale et un arbre automnal ou en attente de printemps.

2 200 euros

solaire

peinture à la cire sur papier feuille de mûrier marouflé sur toile chässis circulaire de 100 cm

Étroitesse du papier fait main, d’où les raccords, multiples tentatives infructueuses, oui, le soleil ne peut se reproduire, mais il y a une route pour le traduire : la couleur vivante, qui tourbillonne et diffuse sa lumière.

2 600 euros

à la fin il perdit la piste

huile et collages sur toile, 100 x 100 cm

Environné d’icônes craignant et fuyant son passage, la machine poursuit son but et connaît son point d’arrivée, une fois le travail accompli.

2 900 euros

acte de naissance

huile, quartz, sable et collage sur tondo
(toile tendue sur châssis circulaire), diamètre
100 cm

Le sable est couché en attente et la mer est étale.
Une écriture blanche et, poussé par le vent, un improbable nuage.

2 600 euros